Un brin d'histoire

Suite à l'incendie de l'église Saint-Julien en 1951, la décision a été prise d'offrir aux Athois un nouveau carillon par souscription publique.

La fabrication des cloches a été confiée à la Fonderie Michiels installée à Tournai. L'installation du carillon, du système de ritournelles automatiques et de l'horloge monumentale a été attribuée à l'entreprise Van Rie de Quaregnon en 1953.

Pendant les années de guerre, les cloches de volée de l'église avaient été judicieusement préservées des réquisitions de l'occupant grâce à un raccordement à un clavier de récupération.

Lors de la Ducasse d'août 1953, Léon Henry, carillonneur de Nivelles, et Géo Clément, maître-carillonneur de Tournai, ont inauguré le nouvel instrument.

En 1963, ce dernier a proposé Jean-Claude Molle, son élève en cours de formation, comme carillonneur dans ce clocher.

Une exposition

L'exposition "Les 60 ans du carillon d'Ath, ville campanaire" a permis de découvrir les archives relatives à l'ancien carillon, des documents iconographiques sur le carillon actuel et des livres consacrés à l'univers des cloches, ainsi que d'identifier les ritournelles et diverses sonneries de la tour de l'église Saint-Julien.

Elle s'est tenue à la bibliothèque Jean de La Fontaine à Ath durant tout le mois de septembre 2013.

   

 Une petite partie de l'expo est visionnable en ligne ici.

2 Concerts de carillon en septembre 2013 par les élèves d'Ath, et par ceux de Deinze, Saint-Amand-les-Eaux et Soignies

Une visite guidée

Une conférence

"Cloches et carillons, un patrimoine à découvrir" est le sujet de la conférence de Philippe Slégers et Serge Joris, proposée par L'Université du Temps Disponible le mardi 5 novembre à 14:30 à la salle du Palace, Grand-Place à Ath.